Premiers pas

Simone et Simona organise des missions de formation fondées sur l’échange de pratiques et de méthodologie entre organisations françaises et russes. L'objectif est de transmettre des outils et des savoir faire que les spécialistes russes pourront reprendre ou adapter dans leur contexte.

 

En novembre 2019, deux représentants d'une association russe du Caucase qui, depuis 2006, met en place des programmes en faveur des femmes et des jeunes sont venus à Paris. Ils ont rencontré des associations françaises travaillant sur la même thématique afin de collecter des outils et des idées pour améliorer leurs propres pratiques.

Une rencontre avec l’équipe de SOS femmes 93, une association qui héberge et accompagne des femmes victimes de violences a été organisée. Depuis 2015, SOS femmes 93 participe à des échanges d’expérience avec des associations russes en accueillant des spécialistes ou en se rendant en Russie pour animer des séminaires. 

L’association russe a également visité l’accueil de jour Espace Solidarité HAFB (Halte Aide femmes battues). Dans un petit local, cette association parisienne propose à des femmes avec ou sans enfants en très grande précarité, souvent victimes de violences et sans domicile, une mise à l'abri en journée et des mesures d’hygiène  comme une douche, une laverie, des vêtements et un accès à la banque alimentaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 17 et 18 février 2020, en partenariat avec l’association pétersbourgeoise Vratchi detiam (Médecins pour enfants), Simone et Simona a invité le docteur Gilles Lazimi à animer un séminaire sur les enfants victimes de violence et/ou agresseurs pour une vingtaine de psychologues travaillant dans des structures publiques et associatives à Saint-Pétersbourg et dans sa région.

 

Il a témoigné de son expérience auprès des femmes et des enfants victimes de violences, communiqué des chiffres et des données sur la situation en France et a surtout insisté sur l'aspect transgénérationnel des violences : une personne victime de violence dans son enfance risque de reproduire ce qu’elle a vécu.

A partir d’un programme français constitué de trois courtes vidéos traduites en russe, Gilles Lazimi a proposé aux spécialistes russes  de réfléchir aux moyens de sensibiliser les adolescents aux comportements de violence.

 

Il a terminé par la présentation de différentes campagnes de prévention des violences envers les enfants et les femmes qu’il a coordonnées depuis plus de quinze ans en France.

 

Simone et Simona met à la disposition des associations qui le souhaitent des documents et des supports visuels qu'elles peuvent utiliser et adapter à leur contexte. Un certain nombre de supports sont traduits en russe grâce à un réseau de bénévoles.

©2020 par Simone et Simona. Créé avec Wix.com